Sign In
Create Account
BIDDERS
AUCTIONEERS

Similar Items

Lot 207

ELUARD (Paul) poète français, après avoir adhérer au

View Catalog

img0 1
img1 2
img2 3
img3 4
img4 5
img5 6

Description

ELUARD (Paul) poète français, après avoir adhérer au dadaïsme, il devient un des piliers du surréalisme (1895-1952)
Manuscrit autographe au crayon, sans lieu ni date (1937), 5p.2/3 in-4°, ratures et corrections sur papier quadrillé.
Très beau texte sur « Guernica » en prose entrecoupé de quelques vers dont 11 sont repris dans son poème « La victoire de Guernica ». Ce texte a été inspiré par le pilonnage de Guernica (Biscaye) par les allemands qui a fait 2000 morts le 26 avril 1937. Ce moment, l’un des plus cruels de la guerre civile en Espagne suscita de nombreuses réactions dans le monde entier dont le poème d’Eluard, dont nous avons ici une première ébauche inédite ainsi que le tableau de Picasso.
« Guernica. C’est une petite ville de Biscaye capitale traditionnelle du pays basque. C’est là que s’élevait le chêne, symbole sacré des traditions et des libertés basques…le 26 avril 1937, jour de marché, dans les premières heures de l’après midi, les avions allemands au service de Franco, bombardèrent Guernica pendant trois heures et demie,…la ville fut totalement incendiée et rasée… Visages bons au feu visages bons au froid/ Aux refus à la nuit aux injures aux coups/ Visages bons à tout/ voici le vide qui vous fixe/ Pauvres visages sacrifiés/ Votre mort va servir d’exemple…Les gens de Guernica sont de petites gens. Ils vivent dans leur ville depuis bien longtemps. Leur vie est composée d’une goutte de richesse et d’un flot de misère. Ils aiment leurs enfants. Leur vie est composée de tous petits bonheurs et d’un très grand souci : celui du lendemain…quelque part en Europe, une légion d’assassin écrase la fourmilière humaine. On se représente mal un enfant éventré, une femme décapitée, un homme vomissant tout son sang d’un seul coup, c’est loin l’Espagne, c’est à nos frontières…on n’a pas le temps d’imaginer qu’il se passe quelque chose ailleurs. Et l’on étouffe ses remords… Les femmes les enfants ont le même trésor/ Dans les yeux/ les hommes le défendent comme ils peuvent/ Les femmes les enfants ont les mêmes roses rouges/ Dans les yeux/ Chacun montre son sang…Comment faire comprendre que les grands de ce monde ont les enfants pour ennemis et qu’ils s’attaquent à un berceau comme à une machine de guerre ? il n’y a qu’une nuit, c’est celle de la guerre, grande sœur de la misère et fille de la mort répugnante, affolante Hommes pour qui ce trésor fut chanté/ Hommes pour qui ce trésor fut gâché… sous le ciel pur de Guernica, un homme est revenu…il chante pour tous les autres hommes le chant pur de la rébellion, qui dit merci à l’amour, qui dit non à l’oppression…il dit que Guernica, comme Oradour et comme Hiroshima sont les capitales de la paix vivante. Leur néant fait entendre une protestation plus forte que la terreur même, et les frelons de ses douleurs s’éloignent dans l’azur durci… ».
Le manuscrit du poème « La victoire de Guernica » se trouve au fonds Doucet, il a été publié dans les cahiers d’art en 1937.

Buyer's Premium

25% up to 500,000
25% above 500,001

Estimate €1,800 – €2,000
Starting Bid €1,600
live auction started on
Fr Auction
5:30 AM - Jul 13, 2013
Ended
Auctioneer
CARVAJAL

Contact

33, boulevard Foch
Antibes, 6600
France


ASK AUCTIONEER A QUESTION
Other auctions from this auctioneer